08/12/2015

Bien choisir son ginseng

ginseng(1).jpg

Ce qu’il faut savoir pour bien choisir son ginseng rouge!

Le ginseng rouge figure parmi les produits phytothérapiques les plus convoités actuellement. Et pour cause, cette plante vertueuse offre des bienfaits incontestables sur la santé de ses consommateurs, de plus en plus nombreux.


Chez les coréens le ginseng est une plante vénérée à tel point qu'une fête nationale est érigée en l'honneur de cette racine sacrée.

Vous pouvez d'ailleurs apercevoir l'importance de cette fête nationale dans ce petit reportage de moins de 3 minutes sur la fête du ginseng en Corée :

 

Mais alors, comment faire le bon choix parmi les multiples produits disponibles sur le marché ?

L’extrait de ginseng rouge, gage de qualité

Le ginseng se présente sous différentes formules. Le choix peut aller des tranches séchées aux infusions, sans oublier les pâtes visqueuses.

Cela étant, il convient d’opter autant que possible pour l’extrait concentré de ginseng afin de profiter pleinement des vertus de cette plante. Et pour cause, cette forme conserve au mieux la teneur en principes actifs de la plante pour une utilisation efficace sur l’organisme.

Uniquement du ginseng mûr pour un résultat optimal

L’efficacité du ginseng repose sur la présence de saponines spécifiques à la plante : le ginsenoside. La teneur de cette substance active varie selon l’âge de la plante, laquelle arrive à maturité à 6 ans.

Il convient alors de vérifier que l’extrait de ginseng rouge utilisé provient d’une racine mûre, ayant grandi dans des conditions naturelles. Les ginsengs de mauvaise qualité proviennent, en effet, des cultures intensives sous engrais et dont les produits sont conçus à partir de plantes trop jeunes en contre partie d’un tarif, certes, très bas.

Malheureusement, la concentration en éléments actifs est trop faible, voire inexistante quand la racine est récoltée trop tôt, ce qui minimise l’effet du ginseng.

Du ginseng rouge coréen de préférence

Généralement, le ginseng d’origine chinoise provient d’une production sous engrais et produits chimiques. Récoltées dès 3 ans voire plus tôt, les racines sont pauvres en substances actives de telle sorte qu’aucun effet sur l’organisme n’est constaté.

Souvent, leur couleur rouge n’est pas non plus naturelle, mais provient plutôt d’un additif ou d’un colorant chimique.

Ce qui n’est pas le cas avec le ginseng coréen. En effet, le ginseng de Corée est produit selon des techniques ancestrales et sa qualité est contrôlée minutieusement par les autorités locales. Sa récolte n’est effectuée qu’à l’âge de 6 ans.

Ainsi, la concentration en ginsenosides peut atteindre de 60 à 70mg, voire 100mg/g de matière sèche, contre moins de 15mg pour les ginseng de mauvaise qualité.

 

sources de l'article et compléments d'informations :

http://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-p...

http://www.carevox.fr/sante-naturelle-57/article/le-ginse...
   

Les commentaires sont fermés.